Prière devant la Croix Glorieuse

SEIGNEUR JESUS, me voici devant ta Croix Glorieuse.
Que sa contemplation me convertisse.
Que se réalise pour moi ta Parole :

« Elevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes ».

Près de ta Croix se tenait Marie.

Tu lui dis :

« Femme, voici ton fils. »

Elle ne s’enferme pas sur son immense douleur.
Aussitôt elle acquiesce et collabore librement avec toi au salut du monde.
Elle offre la souffrance de son cœur « transpercé par une épée »
et devient alors la mère de tous les hommes.
MERCI DE NOUS DIRE « VOICI TA MERE » EN CETTE HEURE LA !

 

 

Tu meurs dans les plus grandes souffrances.

Tu es l’Innocent, victime de la violence absolue.
Tes paroles prennent alors une force extraordinaire :

« Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! ».

Pas le moindre sentiment mauvais en toi face à la pire des injustices !
Ta Miséricorde infinie trouve même des excuses à tes bourreaux.
MERCI POUR TON PARDON SANS MESURE !

 

Tu connais une terrible détresse :

« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Un déchirement intérieur indescriptible t’habite :
en effet, sans cesser d’être parfaitement un avec ton Père,
tu portes le péché du monde, ce péché qui sépare de Dieu !
MERCI DE NOUS DELIVRER DU MAL EN LE PRENANT SUR TOI QUOI QU’IL T’EN COUTE !

 

Parce que tu consens à la solitude la plus extrême

et que tu sembles même abandonné de Dieu,
tu peux promettre le bonheur de la Communion au bon larron :

« Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le Paradis ! ».

Quel échange stupéfiant !
MERCI D’OUVRIR LE ROYAUME DE L’AMOUR A CEUX QUI EN ETAIENT IRREMEDIABLEMENT EXCLUS !

 

C’est pour toi une joie indicible

que de faire entrer dans ta lumière le malfaiteur repenti.

Pourtant tu t’écries :

« J’ai soif ! »

car tu es venu pour tous les hommes.
Tu ne veux pas qu’un seul se perde.
Alors ton Cœur mendie une réponse d’amour de chacun d’eux.
MERCI POUR TON ARDENT DESIR DU SALUT DE TOUS !

 

La mission que le Père t’a confiée est remplie.

Tu es venu de Lui et tu retournes auprès de Lui.

« Père, entre tes mains, je remets mon esprit ! »

Rien ni personne ne peut ébranler ton union avec le Père,

ni le péché de la multitude qui t’écrase,
ni l’Ennemi qui s’acharne.
MERCI POUR TON ABANDON FILIAL SANS CONDITION !

 

Esprit-SaintTu aimes les tiens « jusqu’au bout ».

Tu livres ta vie, Tu la communiques en abondance en nous faisant renaître.
Nous n’avons plus rien à attendre :

« Tout est accompli »

C’est en prononçant ces paroles que tu « remets l’esprit ».
MERCI DE REPANDRE SUR NOUS LE SOUFFLE DE L’ESPRIT DE VIE !

 

Dans la mort même, Tu es encore à l’œuvre.

Un soldat ouvre ton Cœur d’un coup de lance :

«Aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau »

Le péché transperce ton Cœur et Tu répliques par un surcroît d’amour :
le sang de l’Eucharistie et l’eau du Baptême.
MERCI DE REPONDRE AU SCANDALE DU MAL PAR LES SACREMENTS !

 

Voilà ta Toute-Puissance :

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis »

Et ta crucifixion,
le péché le plus grave jamais commis par les hommes,
devient la source de la plus grande des bénédictions jamais reçue par eux :
le salut pour la multitude !
MERCI DE VAINCRE LE MAL PAR LA PERFECTION DE TON AMOUR MISERICORDIEUX !

 

Désormais « tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu »,

même la souffrance des hommes que je te confie.
Avec le centurion qui était là en face de la Croix, je te dis :

« Vraiment tu es le Fils de Dieu ! »

MERCI POUR TA CROIX QUI EST BIEN LA CROIX GLORIEUSE !

Amen

En relation...