« Notre Père »: Nouvelle Traduction

Nouvelle Traduction en question

« Quand vous priez, dites « Notre Père » cf. Mt 6,9svt et Lc 11,2 svt

 La nouvelle traduction nous invite à

« examiner avec plus de soin chacun des mots qui composent ces demandes du Notre Père afin qu’étant mieux compris ils enflamment davantage notre cœur et que nous obtenions plus promptement l’objet de notre prière. » st Augustin serm 64

Le Choix des Traducteurs

Nous pouvons commencer par lire un article expliquant le choix des traducteurs :

Une nouvelle traduction du « Notre Père » : « Ne nous laisse pas entrer en tentation » par Joël Sprung

Le sermon 64 d’Augustin

 Plongeons dans le sermon 64 d’Augustin où il commente à ses fidèles le Notre Père. A chaque demande du Notre Père, il y fait correspondre un don de l’Esprit et une Béatitude. Ainsi, pour « ne pas entrer dans la tentation », Augustin nous invite à accueillir le don d’intelligence et à avoir un cœur pur :

« Ne souffrez pas Seigneur que nous soyons tentés de manière à succomber (…) Voilà donc l’objet de notre prière, que Dieu ne permette pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces mais qu’il proportionne le secours à la tentation, afin que nous puissions résister. Cette demande correspond au don d’intelligence qui tient le 6ième rang dans le nombre des béatitudes. Si ce don rend heureux les hommes au cœur pur, ceux dont l’œil intellectuel est purifié de toute poussière terrestre, prions pour n’être pas induits en tentation, demandons un cœur simple, n’ayant qu’un seul désir, celui du bien. » serm 64

Notre Père et Gn 4

Fort de toutes ces réflexions, nous pouvons continuer notre méditation personnelle en priant le Notre Père au fil des pages bibliques. Par exemple avec le texte de Caïn et Abel en Gn 4. En effet dans ce passage, Dieu tourne son visage vers l’offrande d’Abel mais pas vers celle de Caïn ! Tentation de jalousie, de malédiction. Épreuve face à l’absence de Dieu. « Caïn en fut très irrité et abattu » nous dit le texte biblique. Situation idéale pour demander le secours de Dieu : « Ne me laisse pas entrer en tentation » !

Et Dieu de répondre pour que Caïn ne soit pas éprouvé au-delà des forces:

« Pourquoi t’irrites-tu ? Et pourquoi ton visage est-il abattu ? Si tu agis bien, ne le relèveras-tu pas ? Si tu n’agis pas bien, le péché tapi à ta porte, te désire. Mais toi, domine-le » Gn 4,7.

Nous pouvons facilement imaginer le péché comme une bête féroce prête à bondir pour nous dévorer si nous avons le malheur d’ouvrir la porte.   « Ne laisse pas entrer le loup dans la bergerie et donne-nous suffisamment d’intelligence pour reconnaitre la voix du Bon Berger et sortir avec lui vers les verts pâturages ! »  St Augustin avait raison : si nous avons un cœur pur qui ne désire que le bien, nous agirons bien, et nous relèverons la tête. Mais peut-être sommes-nous trop semblable à Caïn… Puisse la 6ième demande du Notre Père nous aider à être victorieux, sinon reprenons humblement la 5ième : Pardonne-nous comme nous pardonnons à tous les Caïn .

La lectio peut se poursuivre en méditant à la lumière du Notre Père tant d’autresBible textes bibliques : Gn 3 Adam, Eve et la plus astucieuse de toutes les bêtes des champs ; Gn22 Le sacrifice d’Abraham ; Gn 27 Esaü et Jacob ; Gn 37 et suivants Joseph et ses frères ; Ex 16 ;17 ;32 Les diverses tentations du peuple hébreu dans le désert ; 2 Sam 11 David et Bethsabée ;2 Sam 15 David et la révolte de son fils Absalom ; le livre de Job….

Puisse la nouvelle traduction nous donner de prier le Notre Père avec plus de ferveur!

En relation...